Developpement durable

Enquête Génération Durable

Par PIERRE FALC, publié le mercredi 22 décembre 2010 16:05 - Mis à jour le mercredi 22 décembre 2010 16:05

Cette enquête a été réalisée en Novembre 2009 auprès d’un échantillon de 223 étudiants et élèves du lycée Monteil (Rodez – académie de Toulouse). Le questionnaire comporte 10 questions et a été administré directement auprès des élèves et étudiants pour contrôler la qualité des réponses. L’échantillon comptait autant de classes de BTS (brevet de technicien supérieur, diplôme Bac+2) que de Terminale, l’âge allant de 17 à 22 ans.
L’enquête a été réalisée par des étudiants de BTS Assistant Manager (promotion 2010-2011).
 
La première information qui se détache clairement est l’association très forte du développement durable à l’écologie. L’enjeu perçu du développement durable en entreprise est « la protection de l’environnement » pour 52% des interviewés (question 2) ou encore le développement durable pour les entreprises est considéré comme un moyen de « Préserver la nature pour les générations futures » (question 5). De même les adjectifs les plus souvent associés au développement durable en entreprise sont « environnemental » et «écologique » (question 8). Par contre, les aspects sociaux et économiques sont oubliés ou au moins secondaires : par exemple, la « valorisation des ressources humaines » comme enjeux du développement durable n’est citée que dans 6% des cas (question 2).
Cette situation fait écho à la médiatisation du concept comme un synonyme d’écologie ; une éducation au développement durable pourrait, ainsi, se fonder sur une définition plus large et pertinente du développement durable qui prendrait en compte cette représentation construite à l’extérieur du système éducatif.
 
Cette génération est prête à l’action : le développement durable a une note de 4 (sur une échelle de 1 à 5) dans 34 % des cas (question 1). De même, l’adjectif le plus souvent associé au développement durable est « nécessaire » (question 8) pour
16, 74% des interviewés. Enfin, 18% des élèves et étudiants se déclarent prêts à « sensibiliser les autres salariés par des gestes simples » et « trier les déchets » et est une action envisagée par 15% d’entre eux (question 10). [1]
Génération durable concernée par le développement durable, l’enjeu est ainsi plus l’implication concrète que la motivation pour ce thème.
 
Les élèves et étudiants ont aussi une attitude réaliste : ils préfèrent nettement travailler dans une entreprise ayant une politique de développement durable (question 3), le développement durable est perçu comme un signal pour les recruteurs (ouverture d’esprit pour 31% des interviewés, question 9). Ils ont aussi une approche critique du concept puisque, pour eux, les entreprises font du développement durable pour leur image de marque dans environ 40% des cas (question 6), résultat à mettre en perspective avec le phénomène du « green washing ».  De même, le frein principal limitant le développement durable en entreprise est, selon les interviewés, le coût dans 37% des cas.
Ainsi, le développement durable semble perçu plus comme un outil que comme une idéologie par une génération habituée à la communication médiatisée.
 
Les tris croisés n’ont pas montré de différences importantes entre garçons et filles qui partagent une même perception.  Par contre, quelques nuances apparaissent entre les classes selon les formations. Il semble que le contenu de la formation influence la perception du développement durable ce qui plaide en faveur d’une éducation transversale au développement durable pour limiter ce biais formatif.
 
            Génération durable, génération action …cette enquête[2] montre que les entreprises vont accueillir des jeunes sensibilisés à l’écologie, motivés par des actions concrètes et ayant une perception tronquée du développement durable (peu de social, peu d’économie), perception pratique plus qu’idéaliste.
 
 
 
AUTEURS :
 
AIT-KHEDDACHE Yamine
ALVERNHE Gaëlle
AYRINHAC Julie
BALAYSSAC Virginie
BOUDOU Leslie
BROSSARD Aurélie
 BUZE Isabelle
CHABRIAIS Claire
DALLE Jéromine
DKHISSI Asmaa
ESPINASSE Cindy
GRASSET Caroline
LESNIAK Sonia
MARCIANO Leslie
MAZET Marina
MOHAMED Hachimia
MONTAGNIER Christelle
PELAPRAT Hélène
PIERRARD Veronica
RIGAL Emmeline
ROBETTE Mélanie
ROLLAND Audrey
SABANI Fatihia
TAPAREL Renaud
VAISSIERE Aurore
VAISSIERE Elsa
VASSERAT Laura
VESINS Emilie


[1] ces pourcentages peuvent paraître faibles mais ces réponses arrivent en tête d’un classement de 11 réponses possibles.
[2] avec toute la prudence de mise pour généraliser ces informations étant donné la faiblesse de l’échantillon.

 

 

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1